Pilier insondable

Imaginez une immense ruche où chaque alvéole devient cellule et où la Reine au milieu devient pilier insondable.  Le soleil passant au travers des cellules, montre à tout instant chacune des petites abeilles. Ainsi, la reine s’assure à tout moment que chacun de ses sujets soient présents dans leur chambre. Bien entendu, la reine c’est retiré dans cette tour insondable qui domine au milieu de toutes ses petites alvéoles productives. Caché de tous dans son royaume, elle peu regarder à tout moment, quand bon lui semblera. Le regard de la reine pouvant se poser sur eux à tout moment et ses sujets n’ayant aucune idée du moment où ils seront scrutés, s’autogère et s’auto surveille.

Les abeilles sont disciplinées et nous les louons pour ce trait de caractère. Belle histoire de conformisme.

Et qu’advient-il si nous appliquons cette logique à notre société ?
Il advient le concept carcéral imaginé par Bentham à la fin du 18eme siècle, le ‘’Panoptique’’.

Il en découle par la suite, en 1975, Surveiller et punir de Foucault.
Il y développe et explique l’idée du panoptisme qui équivaut à une société de surveillance constante et du fait même, à l’obtention de société de contrôle.

Et aujourd’hui ? Retrouve-t-on encore une société de contrôle, une sorte de panoptisme ?

Sans aucun doute (à mon humble avis bien sur).

Vous n’avez qu’à regarder autour de vous. Dans les lieux publics, vous trouverez une caméra qui surveille vos faits et gestes, ne citons ici que les radars photos qui sont surveillances routière, les caméras des guichets automatiques ou les magasins avec leurs télévisions à l’entrer qui vous montre avant même que vous ne fassiez quoi que se soit que vous êtes filmés et observez. Nous nous attendons donc à ce qu’il y est aussi un poste de contrôle quelque part dans ces grandes surfaces, pas trop loin, où il y a d’autre de ces télévisions.

Mais qu’est ce que cela amène ? Un comportement réglé sur mesure, un être contraint de se conformer.

Bien sur, ces caméras de surveillance sont là pour assurer la sécurité des employés, des clients, pour empêcher les vols etc. Mais ce n’est pas tout. Nous devenons régler au quart de tour, avec cette permanente œil caméra qui épi nos agissements. Il faut donc agir en personne civilisée à tout moment, puisque l’œil nous regarde peut-être. Il nous suit partout ! Il en devient même problématique et exponentiel. Combien de fois n’avez-vous pas réajusté un comportement parce qu’une caméra pouvait vous surprendre ! Ôte le doigt que tu a dans le nez !

Mais ça ne s’arrête pas là. L’homme toujours épié où qu’il soit, devient un animal prévisible.

Mais ça ne s’arrête pas là. Une certaine peur, une certaine anxiété d’écoule de cette œil,  constant épieur. Cet exemple magnifique est sorti en classe, les caméras d’ordinateur portable caché par un post-it. Mais pourquoi ce geste ? Parce que quelqu’un pourrait rentrer dans mon ordi et pirater ma webcam !

Mais qu’elle n’a pas été ma stupéfaction d’entendre des réflexions comme quoi le gouvernement ou autres espions, terroristes, voisins(..) pouvaient rentrer dans une télévision et surveiller, écouter, enregistrer ce qui se passe autour pour ensuite l’utiliser à leur propre fin.

Nous avons tous connaissance de cette surveillance constante par les caméras, par internet, par exemple la géolocalisation, savoir où nous sommes à quel heure, quel jour. Cela implique plusieurs chose, de un, que nous avons le pouvoir dans sortir, mais tout à l’inverse, on peut s’y perdre en vivant dans une certaine peur du voyeurisme et en fantasmant sa porter. C’est-à-dire en le pensant omniprésent et total comme dans l’exemple mentionné plus haut.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s